Mon Dossier De Presse - Martine PAGÈS

Le Trou
note

Les nuits de Blanche

note
Un camion passe et puis s´en va,
Un amour court vers toi là-bas,
Un bruit de fond, le vent du nord,
Une nuit qui pleure l´amour perdu.
Oh, Anthony!

Ma chambre étroite comme un refuge,
Un bruit qui meurt dans une serrure,
Une porte qui claque comme une offense,
Une nuit qui pleure l´amour perdu.
Oh, Anthony!

Un grand sanglot,
du vague à l´âme,
Des espoirs fous jetés aux flammes,
Mes yeux te cherchent dans mon miroir
Et toi qui passes sans même me voir.
Oh, Anthony!

Je suis toute seule et compte les heures,
Maudite nuit,
D´amours perdues.
OH ! ANTHONY !!!

Philippe LEROY-BEAULIEU


Retour à l´accueil

Page Fans Facebook de Martine PAGÈS

Contacter Martine PAGÈS
© 2007-2017